Liste

En vue du renouvellement des conseils centraux de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne les 5, 6 et 7 avril 2016, la liste « L’audace d’agir » emmenée par Georges Haddad présentera les candidats suivants au Conseil d’administration.

Collège A

  1. Georges Haddad, professeur des universités en mathématiques (UFR 27)
  2. Christine Neau-Leduc, professeur des universités en droit privé (EDS)
  3.  Laurent Jaffro, professeur des universités en philosophie (UFR 10)
  4. Maria Gravari-Barbas, professeur des universités en géographie (IREST)
  5. Jean-Marie Le Gall, professeur des universités en histoire (UFR 09)
  6. Catherine Bruneau, professeur des universités en économie (UFR 02)
  7. Pierre Pech, professeur des universités en géographie (UFR 08)
  8. Tania Angeloff,  professeur des universités en sociologie (IEDES)

Collège B

  1. Delila Allam, maître de conférences HDR en économie (UFR 02)
  2. Alain Duplouy, maître de conférences en archéologie (UFR 03)
  3. Noëlle Burgi-Golub, chargée de recherche CNRS en science politique (CESSP)
  4. Laurent Vidal, maître de conférences HDR en droit public (EDS)
  5. Valérie Neveu, maître de conférences en gestion (EDS-IAES)
  6. Guillaume Simiand, PRAG en lettres modernes (EDS)
  7. Ariane Dupont-Kieffer, maître de conférences HDR en économie (UFR 02)
  8. Cyril Selzner, maître de conférences en anglais (DDL-UFR 06)

 

Georges HaddadGeorges Haddad, ancien élève de l’Ecole normale supérieure de la rue d’Ulm, agrégé et docteur en mathématiques, a commencé sa carrière dans plusieurs universités : Tours, Paris-Dauphine, Nice, Paris 1 Panthéon-Sorbonne, où il a fondé le laboratoire Marin Mersenne (aujourd’hui intégré au laboratoire SAMM, Statistique, Analyse, Modélisation Multidisciplinaire). De 1989 à 1994, il a été président de l’Université Paris 1 et premier vice-président de la Conférence des présidents d’université de 1992 à 1994. De 2004 à 2010, il a été directeur de la division de l’enseignement supérieur de l’UNESCO, avant de fonder et diriger l’unité de recherche et de prospective en éducation de l’UNESCO. En 1997, il a contribué au rapport de la Banque mondiale et de l’UNESCO sur l’enseignement supérieur et la recherche dans les pays en développement. En 1998 et en 2009, il a organisé les deux conférences mondiales de l’UNESCO sur l’enseignement supérieur et la recherche. Depuis 2013, il est de nouveau professeur de mathématiques à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et il siège actuellement comme élu au comité technique de l’établissement. Georges Haddad est l’auteur de nombreux articles sur l’éducation, l’enseignement supérieur et la recherche.

AllamDélila Allam est maître de conférences en économie à Paris 1 depuis 1996. Sa recherche porte sur l’analyse des formes organisationnelles appliquée aux innovations dans les firmes et aux relations inter-firmes comme la franchise. Dans le cadre d’une HDR  (2013), elle s’est intéressée à la diversité des formes entrepreneuriales collectives. Impliquée dans la préparation de l’insertion professionnelle, elle est en charge de l’ingénierie pédagogique et coordonne des partenariats  avec les milieux professionnels pour deux formations de Master 2 en alternance. Élue au Conseil d’UFR 02 entre 2010 et 2014 et à la CFVU depuis 2012, elle a également porté le projet « césure » mis en œuvre fin 2015.

AngeloffTania Angeloff est professeure de sociologie à l’Institut d’étude du développement économique et social de Paris 1 depuis 2013, après avoir été maître de conférences à Paris-Dauphine. Elle est spécialiste de la société chinoise contemporaine, des questions d’emploi et de rapports de genre. Elle codirige le Master professionnel « développement social : emploi, formation, santé », est responsable de l’insertion professionnelle au sein de l’IEDES, corédactrice en chef de la Revue Tiers-Monde.

BruneauCatherine Bruneau est professeur en  économie à Paris 1 depuis 2009, après avoir été professeur associée et professeur titulaire à l’Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense.  Ancienne élève de l’École normale supérieure en mathématiques (Sèvres), elle a commencé sa carrière comme chercheur à  l’Ecole des Mines de Paris ; elle a ensuite été ingénieur d’études au service des Etudes économiques générales  d’Electricité de France, professeur associé à l’Ecole nationale de la statistique et de l’administration économique, avant de devenir professeur des universités. Elle a été membre élue du CNU et est actuellement membre du conseil d’UFR. Elle est  responsable du Master « Empirical Finance ». Ses recherches portent sur l’étude des dynamiques économiques et financières et l’analyse et le contrôle des risques en finance de marché. Elle est par ailleurs conseiller scientifique à France Stratégie.

noelle-burgiNoëlle Burgi-Golub : Docteur d’État en science politique, politologue et sociologue, Noëlle Burgi-Golub est chercheure au CNRS, rattachée au Centre européen de sociologie et de science politique (CESSP) de Paris 1. Elle a été visiting scholar à l’Institut universitaire européen à la fin des années 1980 et visiting scholar au Center for European Studies de l’Université Harvard en 1995. Sa recherche est centrée sur les transformations de l’État en Europe, la gouvernementalité néolibérale et la reconfiguration de l’État social, le « nouveau managérialisme » et ses effets sur les conditions de travail et les trajectoires de vie et l’identité individuelles. Ces dernières années, dans le cadre de ses recherches sur l’Europe du Sud, elle a constitué un réseau de chercheurs pour l’étude des impacts sociaux et politiques des mesures d’austérité mises en œuvre depuis 2010. Actuellement, elle lance  un programme de recherches international et pluridisciplinaire sur le port du Pirée, afin d’éclairer les transformations de la position de la Grèce dans l’économie mondiale et l’évolution des conditions de vie qui en découlent.

Photo_Duplouy

Alain Duplouy : Archéologue et historien de la Grèce antique, ancien chercheur du Fonds national belge de la recherche scientifique (FNRS), il a rejoint Paris 1 en 2003, tout d’abord comme ATER puis comme maître de conférences. Il a effectué plusieurs séjours de recherche dans des institutions étrangères (British Academy visiting fellow à l’Université de Leeds en 2009, Fulbright scholar à UCLA en 2011). Lauréat du programme Émergence(s) de la Ville de Paris en 2012, il coordonne un programme de recherche sur « La Lucanie antique : archéologie et patrimoine ». Intéressé par la pédagogie, il a été directeur de la licence Histoire de l’art et Archéologie, avant d’être élu à la CFVU, puis à la direction de l’UFR 03, tout en prenant la responsabilité de la nouvelle mention de Master « Patrimoine et musées » qu’il œuvre à mettre en place pour la rentrée 2016.

Dupont-KiefferAriane Dupont-Kieffer : Économiste dont les recherches en histoire de la pensée et en économie des transports portent sur les liens entre théories et politiques économiques.  Après une thèse et une HDR soutenues à Paris 1, elle a occupé un poste de chargé de recherches à Ifsttar (ex-Inrets) sur les questions de mobilité durable et équitable et la mesure des externalités du transport. Elle est  impliquée dans des comités  (US National Academies) et des actions de recherche (Action COST européenne) au niveau international. Elle est directrice de l’UFR d’économie.

Gravari-BarbasMaria Gravari-Barbas a une double formation d’architecte-urbaniste et géographe. Après avoir été MCF (1995-2001) et PR (2001-2008) à l’Université d’Angers, elle a été élue professeure à Paris 1 en 2008. Elle dirige, depuis cette date, l’IREST. En 2008 elle a fondé l’EIREST, équipe interdisciplinaire spécialisée dans l’étude du tourisme. Elle dirige, depuis 2009, la Chaire UNESCO et le réseau UNITWIN UNESCO « Culture Tourisme, Développement » qui réunit aujourd’hui trente universités dans le monde spécialisées dans l’étude croisée du patrimoine et du tourisme. Spécialiste des questions urbaines en rapport avec le patrimoine, la culture et le tourisme, elle a publié 11 ouvrages, a dirigé 9 numéros de revues et a publié environ 90 articles et chapitres d’ouvrages. Au sein de l’IREST elle a la responsabilité pédagogique du Master indifférencié « Gestion et Valorisation Touristique du Patrimoine ».

JaffroLaurent Jaffro : Membre honoraire de l’IUF (2000), Laurent Jaffro est professeur de philosophie morale à Paris 1 depuis 2009, après avoir été professeur à Clermont 2 de 2004 à 2009 et maître de conférences à Paris 1 de 1995 à 2004. Il a aussi enseigné à Nanterre, à Neuchâtel, et à l’IUFM d’Auvergne. Il a dirigé la Maison des sciences de l’homme de Clermont de 2006 à 2009. Il a été vice-président délégué aux finances de Clermont 2 de 2008 à 2009. Membre du CS de Lille 3 de 2008 à 2012, il est élu au CA de Paris 1 depuis 2012. Laurent Jaffro dirige la collection « Analyse et philosophie » chez Vrin et est l’auteur d’une centaine de publications. Il coordonne le Consortium Galatasaray depuis 2011 et est directeur de l’UFR de philosophie depuis 2012.

Le GallJean-Marie Le Gall : Né en 1967, Jean-Marie Le Gall a été maître de conférences à Paris 1 puis professeur à Rennes 2 avant d’être élu en 2010 professeur à Paris 1, où il est actuellement directeur de l’UFR d’histoire.  Élu au CNU, il a siégé aux jurys d’agrégation d’histoire et de l’École des Chartes. Spécialiste du XVIe siècle, il a publié une dizaine de livres et une soixantaine d’articles. Il est membre du comité de rédaction de la Revue historique. Il a pris la succession d’André Hervier à la tête de l’orchestre et choeur des universités de Paris (OCUP), une association soutenue par le CROUS, qui permet aux bons amateurs de musique de pratiquer pendant leur études universitaires.

Neau-LeducChristine Neau-Leduc : Elle a été professeur à Toulouse et Montpellier avant d’être élue à  Paris 1. Spécialiste de droit social, ses recherches portent plus particulièrement sur la négociation et la représentation collectives ainsi que sur la responsabilité sociale des entreprises. Elle dirige le Master 2 « Droit et Fiscalité de l’ingénierie sociétaire et patrimoniale » ainsi que le Département de droit social de l’IRJS. Elle est actuellement conseiller scientifique pour le droit auprès de la Directrice de la DGESIP (MENESR), après avoir été délégué scientifique à l’AERES et membre de jury au concours de l’agrégation externe de droit privé et sciences criminelles.

NeveuValérie Neveu : Ancienne élève de l’École normale supérieure de Cachan, docteur en Sciences de gestion, elle est maître de conférences à Paris 1 depuis 2006. Directrice du Master 2 « Anticipation et Gestion de l’Emploi et des Compétences », elle est membre du laboratoire Pôle de recherche interdisciplinaire en sciences du management. Ses travaux de recherche portent sur les questions de confiance et de justice dans les organisations publiques et privées.

PechPierre Pech : Agrégé de géographie, il a enseigné de 1981 à 1988 dans les établissements secondaires du Havre et de la région parisienne, avant d’être recruté après sa thèse comme maître de conférences à l’Université Paris Nord Villetaneuse. À Paris 1 depuis 1992, il a exercé successivement une mission de Vice-président de la recherche auprès d’Yves Jégouzo et de Michel Kaplan (de 1997 à 2000), la fonction de directeur du centre Pierre Mendes-France (2000-2005), et la vice-présidence en charge de l’insertion professionnelle (2009-2012) auprès de Jean-Claude Colliard. Professeur en géographie environnementale, il co-dirige le Master BIOTERRE. Il est membre du SNES puis du SNESUP depuis 1981.

SimiandGuillaume Simiand : Ancien élève de l’École normale supérieure de Lyon et de l’Institut d’études politiques de Paris, Guillaume Simiand a d’abord enseigné les lettres modernes en tant qu’AMN, puis ATER à l’Université Paris III Sorbonne-Nouvelle. PRAG à l’École de droit de la Sorbonne depuis 2010, il y enseigne les techniques d’expression, la rhétorique et la culture générale. Il a obtenu en 2013 son doctorat en littérature française du XVIIIe siècle à l’Université Paris Sorbonne.

SelznerjpgCyril Selzner est maître de conférences en anglais au département des langues à Paris 1 depuis 2014. Il enseigne l’anglais de l’économie et du management à l’UFR 06. Ses travaux portent principalement sur la première modernité anglaise (histoire des idées dans le champ religieux, politique et économique) ; il s’intéresse également à l’histoire de la pensée féministe.

VidalLaurent Vidal : Docteur en droit et diplômé de l’IEP de Paris, il est maître de conférences HDR en droit public. Ses travaux, au croisement du droit et de l’économie, portent également sur le droit public de l’économie, l’énergie et le sport. Un temps chercheur associé en économie à l’IRISO (Dauphine CNRS), il codirige le département de droit public de l’économie de l’IRJS, le Master 2 « Droit public des affaires » et le Master 2 « Droit de l’énergie ». Il a créé le LLM international sur l’éthique et la gouvernance du sport. Il est directeur de la Chaire Sorbonne-ICSS sur l’éthique et l’intégrité du sport et de l’Observatoire international des politiques sportives (P1-UNIL). Il dirige plusieurs collections.